Parrainage de petits candidats – Trois questions à Roger Gautier :

Roger Gautier, 69 ans, est maire (SE) de la commune de Saint-Barnabé dans les Côtes d’Armor. Il a choisi d’accorder son parrainage à Jacques Cheminade :

 

« le seul candidat à oser dire la vérité sur la crise financière que nous traversons »

 

Roger Gautier maire SE de Saint-Barnabé (22) / D.R.

 

Pour quelles raisons avez-vous accordé votre parrainage à Jacques Cheminade?

 

C’est quelqu’un que je connais depuis des années. Depuis sa première candidature en 1995, il est venu me voir deux trois fois dans ma commune et nous avons toujours correspondu. Je l’ai parrainé car c’est quelqu’un de simple et humble que j’apprécie, avec des idées qui me correspondent. Pour 2012 il m’a contacté et m’a dit : « Je sais que je ne gagnerai pas, mais je suis là pour dire certaines vérités ».

 

Vous connaissiez donc son programme politique avant de le parrainer?

 

Oui, et bien que je n’adhère pas à toutes ses idées, je pense que c’est le seul candidat à oser dire la vérité sur la crise financière que nous traversons, à part peut-être Dupont-Aignan. Personnellement, je lis certaines informations dans des revues particulières telles que LIESI (Lettre d’informations économiques stratégiques internationales) qui annoncent cette crise depuis quatre ou cinq ans. Cheminade, lui, ose dénoncer l’oligarchie mondiale.

 

Jacques Cheminade, candidat du parti Solidarité et Progrès / Le Parisien, Philippe de Poulpiquet

 

Avez vous voté pour lui au premier tour, et pensez vous que c’est le cas de tous les maires qui l’ont parrainé?

 

Oui, j’ai voté pour lui. Après ce n’est pas forcément le cas de tous, qui ont dû penser : « Je ne vais pas perdre ma voix mais voter pour quelqu’un qui a ses chances ». Moi je ne l’ai pas caché, quitte à faire sourire certains de mes adjoints qui se sont saisi des propos de Cheminade sur Mars. En tout cas je pense toujours que c’est le seul à pouvoir lutter contre la dépendance de la mondialisation, et qui ne soit pas une marionnette.

 

Propos recueillis par Frédéric Bonzom

 

A lire également sur Keskiscpass : Partis politiques : Existe-t-il vraiment des « grands » et des « petits »?

 

… et à voir sur slate.fr : Le top 10 des meilleures « cheminaderies » de Jacques Cheminade

 

 

Laisser un commentaire