Bernard Tapie: L’OM gagne un titre mais perd sa crédibilité

 Nombreuses sont les histoires de corruption dans le sport. Au lieu faire un bref récapitulatif de toutes les grandes affaires, attardons-nous plutôt sur l’affaire de Bernard Tapie en 1993 qui a marqué l’esprit des grands supporters de football français.

 

Le match truqué entre l’OM contre l’US Valenciennes-Anzin

En 1993, le président de l’OM s’est retrouvé au sein d’une des plus grandes affaires de corruption dans le monde du football. Un match de championnat opposant l’équipe de l’OM à l’US Valenciennes-Anzin est corrompu. Plusieurs joueurs de l’US Valenciennes ont avoué avoir reçu de l’argent pour laisser l’équipe de Marseille gagner. C’est Jean-Pierre Bernès, directeur général de l’OM, qui promet une belle somme d’argent à l’équipe adverse.

 

La triche, « une seconde nature »

10 ans plus tard, Jean-Jacques Eydelie, ancien footballeur à l’OM a avoué avoir eu un rôle important dans cette affaire. En prenant contact avec trois joueurs de l’équipe de Valenciennes, il leur explique qu’en échange de la victoire de Marseille, ils obtiendront chacun, un « nouveau contrat » qui s’élève à 38 000 euros par mois. Jacques Glassmann, Christophe Robert et Jorge Burruchaga, les trois joueurs de VA ne contestent pas. Mais lors du match, à la mi-temps, Christophe Robert informe de l’affaire à ses dirigeants. L’Olympique de Marseille est sacré champion d’Europe mais leur image va rapidement se salir. Pourtant, d’après Eydelie, milieu de terrain, ces affaires sont très courantes : « Pour les dirigeants de l’OM, tricher était devenu une seconde nature (…). Pendant des années, quasiment tous les joueurs qui venaient à l’OM avaient participé à des arrangements de match ». Il déclare également que « nous étions tous sollicités à un moment ou à un autre pour passer un coup de fil à un ancien coéquipier ou à un copain pour s’arranger » précise-t-il lors d’un entretien à « L’Equipe Magazine ».

Jean Jacques Eydelie savoure une victoire corrompue

 

Des sanctions plus ou moins justes

 Suite à la sortie de cet entretien, Bernard Tapie va porter plainte contre son ancien joueur Eydelie et L’Equipe Magazine. Christophe Robert, avoue avoir touché 33 400€ après l’ouverture d’une information judiciaire pour corruption passive et active. Quant à Eydelie, il a été condamné un an de prison avec sursis. Après avoir été licencié de son dernier emploi de magasinier-livreur, il fait vivre sa famille de cinq enfants avec le RMI et les allocations familiales. Bernard Tapie est mis en examen pour corruption et subornation de témoin. Il écope de deux ans de prison dont huit mois ferme.

 

A lire aussi :

Corruption dans le sport

Le PDG de beIN SPORTS poursuivi par la justice suisse

Connaissez-vous vraiment la corruption dans le sport?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *