Interview d’un infiltré du DeepWeb

Pensez-vous qu’il est essentiel de s’y connaître en informatique pour s’infiltrer sur le DeepWeb ?

 

Je pense qu’il faut avoir un minimum de connaissance pour savoir et pouvoir se protéger sur le DeepWeb. Après, ces connaissances sont très accessibles et facilement assimilable. Il n’y a pas besoin d’être un « as » de l’informatique pour s’infiltrer sur ce site clandestin. Selon moi, il est à la portée de tous.

 

En vous y rendant, cherchez-vous quelque chose en particulier ?

 

Je ne cherchais pas quelque chose en particulier non. Cependant, comme tout le monde, je suis passé par une période où ce « fameux » DeepWeb m’intéressais particulièrement. Il piquait ma curiosité. C’est surtout « l’inaccessible » qui m’attirait. Cette fascination, presque malsaine, m’a poussé à me connecter sur la plateforme. Je ne cherchais rien de particulier, je voulais prendre conscience de tout ce qui pouvait être rapporté dans les témoignages de ceux qui ont visité.

 

Pensez-vous qu’il y ai de réels dangers en accédant au DeepWeb ?

 

Oui mais pas autant que nous pouvons le penser. D’un point de vue plus personnel, si on prend nos dispositions il n’y a aucun souci à se faire pour la sécurité de notre ordinateur. Après, bien sûr, il ne faut pas prendre le risque de télécharger quoique ce soit, « on ne sait jamais » comme on dit. Il peut aussi y avoir un réel danger d’un point de vue psychologique. On peut tomber sur certaines choses qui peuvent vraiment être très dures à voir et réellement nous « brasser » si je puis dire. Cela fait réellement peur à certains moments.

 

Avez-vous été choqué de certaines images ? Pourquoi ?

 

En soit, tout ce que l’on trouve sur le DeepWeb est plus ou moins choquant. Après ce qui « ressort » du lot, c’est de pouvoir avoir accès à des sites pédo-pornographique, c’est terrifiant de savoir que ces choses sont ouvertes au public et qu’elles sont accessibles à tout le monde.
C’était impossible pour moi de rester plus d’une seconde sur un site comme ça, c’était vraiment« insoutenable ». Dans le même cas, les sites de téléchargement de snuff movies, les red rooms, sont tout aussi horrible à voir lorsqu’on y accède. Le seul fait de voir des screenshot d’aperçu de ces films sont difficilement soutenable et anéantissent rapidement la curiosité que l’on a en cherchant l’existence de ces « choses ».

 

Avez vous été choqué de certains commentaires ?

 

Je suis tombé sur des commentaires impensables oui. Sur des sites de tueurs à gage, mais aussi d’esclavage (ou presque). Je me suis trouvé au coeur de conversations invraisemblables. L’homme est considéré comme une vulgaire marchandise et c’est terrifiant à voir. Il en est de même pour les sites de pédophilie où certaines personnes en redemande. C’est déstabilisant de voir cela, et de prendre conscience que certains commentaires ne date que de quelques heures…

 

Après tout cela, retourneriez-vous sur la plateforme ?

 

Non, je pense qu’une fois avoir passé quelques heures dessus la curiosité est satisfaite et il n’y a pas grand-chose à faire sur le DeepWeb. On s’ennuie vite dessus, à mon sens, lorsqu’on a trouvé tout ce que l’on cherchait. Il n’y a pas grand intérêt à y retourner. Après avoir vu toutes ces horreurs, je ne pense pas y retourner avant un bon bout de temps.

 

Ilona Jourjon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *