La street culture, son aura, sa vision, sa démocratisation : à vous la parole !

La street culture est une notion et un sujet qui est connu par beaucoup de personnes mais qui a finalement une explication très subjective selon chaque personne. Cstreet a enquêté et sondé pour vous et voici les explications de ce qui en est ressorti !

Comment les novices perçoivent-ils la Street culture?
Comment les novices perçoivent-ils la Street culture?

A partir d’un sondage de 11 questions, nous avons essayé de savoir ce que vous pensiez de la street culture en France et ce serait un euphémisme de dire que cela a été intéressant ! Nous ne pensons pas avoir la vérité avec 76 réponses de personnes, mais une bonne idée de comment vous voyez cet art de la rue ! Et en parlant de ce dernier, de tous les sondés, 49 d’entre eux ont répondu avoir déjà entendu parler de la street culture, ce qui fait quand même 65% ! Alors entendre parler de la street culture c’est assez vague en soi. Puisqu’on peut en avoir entendu parler comme ça dans une conversation ou bien suivre assez régulièrement des expositions, même si ce n’est pas pour la street culture même. Et à ce niveau, il est intéressant de constater que la majorité des sondés (31) se déplacent à une exposition au moins 1 à 2 fois par an ! Alors certes 26 d’entre eux ne sont jamais allés à une exposition mais 13 y vont au moins 1 fois par mois et 6 les suivent régulièrement (1 à 3 fois par mois).

Une (r)évolution bien comprise du grand public

Un de nos buts dans notre enquête était de savoir si la vision de la street culture avait changé avec les décennies et en quoi cela avait changé. Et ce qu’on peut dire c’est que pour vous c’est un plébiscite ! 92% des personnes interrogées ont répondu qu’ils pensaient que la nouvelle génération n’avait pas la même culture que l’ancienne. Et pour expliquer ces changements et en quoi cela est positif ou négatif, plusieurs raisons ont été évoquées. Ce qui revient souvent est le fait que cet art est tout simplement « mieux vu aujourd’hui qu’il y a des années » grâce notamment à la « démocratisation » et au fait qu’il soit « plus accessible et accepté » par les nombreuses expositions. C’est donc une histoire de vision du monde et de notre époque qui explique cette évolution de la street culture, et cette vision est la plupart du temps assez positive ! En effet, les sondés sont plus de la moitié à le dire notamment en arguant le fait qu’il y ait plus de messages dans les œuvres d’aujourd’hui et qu’il y ait plus de modes d’expression dans cet art.

Banksy est de loin le street artiste le plus connu © Ludivine Caporal
Banksy est de loin le street artiste le plus connu © Ludivine Caporal

 

 

Les tags à l’épreuve de la démocratisation

Les graffitis et tags font partie intégrante du paysage urbain français, que ce soit en ville ou en campagne d’ailleurs, et vous êtes la majorité à partager cet avis et à en voir beaucoup chaque jour. Mais qu’en est-il de leur appréciation ? Eh bien, il faut dire que cela ne dérange pas. En effet, 86% des sondés trouvent que ces tags ne les dérangent pas. Mieux, quand on leur demande si ces graffitis sont de l’art ou de la dégradation pour eux, les réponses sont assez similaires. C’est « clairement de l’art » pour beaucoup d’interrogés, pour d’autres, la retenue est de mise. C’est de l’art lorsque ça « respecte les règles et l’environnement » mais pas lorsque par exemple les tags sont « des insultes ». Pour certains, cela dépend aussi de « où ils sont réalisés », comprenez dans certains endroits non appropriés et non réglementés parfois, les tags ne sont pas

appréciés et même qualifiés de « laids ». Et le terme « non approprié » renvoie clairement à une notion de démocratisation de cet art.

Nous vous remercions en tout cas pour votre participation, vous pouvez avoir plus d’informations sur les street artists connues du public « novice » dans l’infographie ci-dessous faites pour vous à partir de ce sondage. Toute l’équipe de Cstreet vous souhaite un joyeux Noël !

Ludivine Caporal, Clarisse Félix et David Jacquemin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *