Qui est Marine Le Pen, la figure de l’extrême droite ?

Source : Le Lab Europe1

Marine Le Pen est aujourd’hui à la tête du parti le plus controversé de France. Créé en 1972, par son père et les anciens d’Ordre Nouveau, le FN a du mal à s’imposer sur la scène politique française. Depuis 2011, Marine Le Pen l’a transformé en deuxième parti politique de France. 

Avant de se lancer en politique, Marine Le Pen s’oriente très vite vers une carrière d’avocate. Malgré une attitude peu studieuse, elle réussit à intégrer le prestigieux barreau de Paris, au début des années 1990. Très tôt, elle développe une envie d’évoluer en politique, un univers où les femmes sont encore très mal représentées. Dès 1986, à peine sa majorité obtenue, elle adhère au Front National dirigé par son père Jean Marie Le Pen. Le parti a du mal à exister dans les années 1880/1990. Il souffre d’une image très négative et est perçu comme une véritable menace pour la République. Marine Le Pen arrive à rentrer au conseil général de la Région au Nord-Pas-de-Calais en 1998.

C’est le point de lancement de cette femme au caractère bien trempé. À l’occasion de la qualification au second tour de l’élection présidentielle du FN en 2002, la France découvre Marine Le Pen encore dans l’ombre de son père. Malgré la défaite de celui-ci, elle continue de gravir les échelons au sein du parti. Elle n’hésite plus à se faire entendre et devient un cadre du parti dans les années 2000. En 2004, elle est élue pour la première fois aux élections européennes. Marine Le Pen sera réélue en 2009 et 2014 à ce poste.

2011 : Congrès de Tours, Marine Le Pen prend la direction du Front National

Ses succès suscitent bien des jalousies en interne. Mais face à sa popularité au sein des sympathisants du parti, ses opposants doivent admettre de la promouvoir chef du parti lors du congrès de Tours en 2011. En un an, elle entreprend bon nombre de réformes qui font mouche chez beaucoup de Français. En 2012, le Front National devient le troisième parti politique de France même s’il est éliminé dès le premier tour de l’élection présidentielle.

Sa stratégie de dé-diabolisation et sa ligne moins radicale que son père agace en interne mais séduit de plus en plus d’électeurs. Le Front National monte en puissance. Marine Le Pen prend surtout des positions fortes mais dans son propre camp. Elle n’hésite pas à exclure du parti son père après des propos sur les chambres à gaz durant la Seconde Guerre Mondiale. Sa stratégie s’avère payante puisqu’elle se qualifie pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017. Mais elle est battue par Emmanuel Macron à cause de certaines idées non adhérées par la majorité des Français. Elle en profite pour annoncer une refonte importante du parti.

Si tu souhaites en savoir plus :

http://www.linternaute.com/actualite/politique/1367248-marine-le-pen-famille-jeunesse-enfants-biographie-secrete-19-10-2017/

http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/11/14/refondation-du-fn-le-parti-devoile-les-questions-de-sa-grande-consultation_5214702_823448.html

http://www.lepoint.fr/politique/fn-marine-le-pen-discretion-ou-depression-13-12-2017-2179266_20.php

Cédric Bonnefoy

@Cedric_Bonnefoy

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *