Comment distinguer les terroristes des autres tueurs de masse?

Nous allons distinguer les deux profils types des tueurs de masse aux états-unis. Il existe généralement deux catégories : le terroriste et le déséquilibré.

Un terroriste est une personne appartenant le plus souvent à une organisation terroriste. C’est une personne qui cherche à faire des attentats pour inspirer la terreur, d’où son nom. Récemment les plus « courants » sont les terroristes de l’État Islamique, mais le terrorisme ne date pas de Daesh. Les cellules terroristes cherchent le plus souvent à se battre contre un modèle sociétal qui ne leur convient pas. Il existe des terroristes corse, islamique, fasciste. En clair le terrorisme n’à pas de visage, seulement un mode opératoire.

Les membres de l’organisation terroriste Daesh en plein entrainement. Source : Sud Ouest/ photo DR

Les profils des terroristes peuvent être très différents

Aux États-Unis par exemple on retrouve beaucoup le terrorisme prônant la supériorité de la « race blanche ». Par exemple, le 17 juin 2015, Dylan Roof un Américain de 21 ans a pénétré dans une des plus anciennes églises noires du pays et a tué neuf personnes.

Souvent organisé, le terroriste ne craint pas de mourir pour sa cause, car il est le plus souvent endoctriné par la cellule terroriste. Les profils des terroristes sont très divers. Le 1er octobre dernier, Stephen Paddock un comptable retraité de 64 ans a commis la plus meurtrière fusillade des États-Unis en tuant 58 personnes et en en blessant 527. L’enquête prouvera plus tard son affiliation avec l’État Islamique, alors qu’aucune donnée de son profil ne pouvait le laisser présager.

Le déséquilibré, lui, a un profil qui revient beaucoup plus souvent. C’est une personne isolé qui a eu une enfance et même un parcourt en général difficile. Il se sent victime d’une société qu’il ne comprend pas et qui la rejette et souhaite se venger de tout le mal qu’il subit. Ayant une très mauvaise image de lui-même, il se gave à la pop culture américaine omniprésente et développe un complexe du héros. Lorsqu’il passe à l’acte, il souhaite prouver sa valeur et recevoir de la reconnaissance.

Photo prise depuis une caméra de surveillance des deux auteurs de la fusillade de Columbine. Source : ministère de Jefferson County Sheriff

Le portrait psychologique de ces personnes déséquilibré a toujours fasciné

Le passage à l’acte est souvent favorisé à l’accès simplifié aux drogues et aux armes dans certains milieux américains. L’exemple le plus concret est évidemment la tuerie de Columbine ou deux adolescents avec des armes de guerre ont ouvert le feu dans leur lycée tuant 13 personnes avant de se tuer. Le portrait psychologique de ces personnes déséquilibré a toujours fasciné l’opinion publique. De plus en plus d’études sont menées à leur sujet et les gouvernements commencent à s’y intéressé. Et pour cause selon les spécialistes le développement de ces profils est en hausse constante.

Thomas Monteil

Lire aussi :

http://www.keskiscpass.com/wordpress/pour-ou-contre-les-armes/

http://www.keskiscpass.com/wordpress/terroriste-ou-tueurs-de-masse/

http://www.keskiscpass.com/wordpress/les-fusillades-aux-usa/

http://www.keskiscpass.com/wordpress/culture-des-armes-aux-etats-unis/

http://www.keskiscpass.com/wordpress/les-armes-et-la-societe/

http://www.keskiscpass.com/wordpress/lois-sur-les-armes/

http://www.keskiscpass.com/wordpress/la-prevention-pour-les-armes/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *