Une amende de 500 000 € pour Safran

Safran est un groupe français d’aéronautique et de défense. Il est impliqué dans une affaire de corruption, en marge d’un contrat pour la fabrication de 70 millions de cartes d’identité au Nigeria.

Le groupe a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à verser 500.000 euros d’amende pour corruption active d’agent public étranger, concernant des fonctionnaires nigérians. Safran, détenu à 22% par l’Etat, est le produit de la fusion en 2005 entre Secnma, le motoriste aéronautique et l’électricien Sagem.

Olusegun Obasanjo, l’homme « providentiel » négocie avec Boko Haram concernant le rapt de lycéennes au Nigéria

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2001, sous la présidence d’Olusegun Obasanjo, Sagem s’était vu attribuer un contrat de 214 millions de dollars (171 millions d’euros) pour la fourniture au Nigeria de 70 millions de cartes d’identité. M.Obasanjo avait affirmé que des pots-de-vin, allant de 30.000 à 500.000 dollars (de 22.800 à 380.600 euros), avaient été versés, sans compter divers cadeaux, dont des montres Rolex.

Selon l’accusation, des millions de dollars ont ainsi été versés à de hauts responsables nigérians, dont le défunt ministre des affaires intérieures Sunday Afolabi, par le biais de sociétés intermédiaires.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *